HISTORIQUE DU CHÂTEAU DE LA BORDE

 

Le Château de La Borde

dans l’Histoire de Saint-Denis sur Loire

 

Le texte d’acquisition du fief de Saint-Denis par Philippe Ier Hurault, le samedi 8 avril 1341 énonce parmi les biens vendus : « un habergement si comme il se pourssiet au dessuz de I ‘église doudit lieu.. item, un habergement séant à Macay si comme il se pourssiet.. ».

Pourtant l’existence d’une lignée de personnes se disant « sieurs de La Borde » depuis la fin du XVI e siècle au moins, suppose l’existence d’un petit fief au hameau de Macé, coincé entre la banlieue de la ville de Blois qui partage le bourg de La Chaussée et assez loin du fief principal de Saint-Denis centré sur le manoir des Hurault de Saint-Denis, à l’autre extrémité de la commune.

 

Les propriétaires du château

 

A la différence du château de Saint-Denis qui reste dans la même famille et se transmet de mâle en mâle de 1346 à 1864, le château de La Borde, comme beaucoup d’autres domaines se transmet, par hérédité, de famille en famille et au XIXe siècle de fille en fille . On ne connaît pas les propriétaires du début XVIIIe siècle jusqu’au début du XIXe siècle.

Au XVI e siècle : les Gallois

Pierre Gallois, noble homme, juge et garde de la prévôté de Blois fait baptiser à Saint-Solenne son fils Antoine le 5 février 1571 et le 1er juin 1576, son fils Euverte.

Euverte Gallois devient écuyer, sieur de La Borde, conseiller du Roi, trésorier général de France en la généralité d’Auvergne, puis maître des Comptes à Blois. Il épouse en 1604, Marie de Nambu.

Lettre signée par Anne Hurault de Saint-Denis en 1617
Lettre signée par Anne Hurault de Saint-Denis en 1617

 

Au XVII e siècle, alliance avec les voisins

Hurault de Saint-Denis

Une fille d’Euverte Gallois, Claude, baptisée à Saint-Solenne le 17 mars 1609 se marie avec Anne Hurault, chevalier, seigneur de Saint-Denis par contrat du 20 décembre 1636.

Son fils, Philippe-Anne Hurault de Saint-Denis est baptisé dans la chapelle de l’hôtel d’Alluye, le 31 octobre 1642 ; il prend le titre de seigneur de La Borde et épouse en 1668 Françoise Daniel.

La fille d’Anne Hurault : Jaquette Hurault de Saint-Denis, baptisée le 13 décembre 1637, à Saint-Denis, épouse en premières noces Simon Duplessis, chevalier, seigneur de Savonnières (fief d’Ouchamps), en 1654. Puis le 8 janvier 1663, elle épouse en deuxièmes noces, à l’église Saint- Sauveur Philippe de Carpentier, sieur de Chaumont, écuyer de feu Son Altesse Royale le duc d’Orléans. Il est dit, en 1692, habiter à La Borde. Il est seigneur de La Borde depuis au moins 1676.

Le fils posthume de Philippe-Anne : Florimond Hurault de Saint-Denis, né le 3 novembre 1668, est seigneur de La Borde.

Plan de la Seigneurie de La Borde au XVIIIème siècle
Plan de la Seigneurie de La Borde au XVIIIème siècle

 

Au XVIII e siècle

Florimond Hurault de Saint-Denis épouse en 1711 Claude Poissonnet de Bellefonds.

Le Château de La Borde fin XIXème siècle
Le Château de La Borde fin XIXème siècle

 

Au XIXe siècle une transmission par les femmes

Elisabeth Hurault de Saint-Denis épouse le 24 juin 1812 Auguste-Ferdinand de Beaucorps-Créquy, (1789-1875) chef d’escadron aux grenadiers de la garde royale, chevalier de Saint-Louis, officier de la Légion d’Honneur.

Sa fille Léa (1817-1900) épouse à Saint-Denis, le 11 janvier 1840, Anselme, comte de Monspey (1811-1895).

Dans le partage des biens de leur mère, Mathilde reçu le château de Saint-Denis et Léa acheta la terre de La Borde.

Le fils de Léa, Marie-Louis Elysée de Monspey, né à Saint-Denis le 25 février 1844 épouse Marthe Chagrin de Brullemail (1852-1923), le 19 août 1874, au château d’Aché (commune de Valframbert, Orne). Louis de Monspey meurt à La Borde le 1 er décembre 1881.

Leur fils Louis-Marie-Joseph- Henry de Monspey (1870-1913) épouse à Paris, Blanche Louise Marie Claret de Fleurieu (1880-1913)

Leur fille Yolande de Monspey épouse Jacques de Thy de Milly.

En 1913, le château n’est plus habité que quelques mois d’été chaque année.

Le Château de La Borde début du XXème siècle
Le Château de La Borde début du XXème siècle

 

Au XX e siècle : les La Ferté-Sénectère

Leur fille Renée épouse le Général-Comte Georges de La Ferté-Sénectère et habitent définitivement le château en 1966 

En 2007 Yves et Sophie de La Ferté-Sénectère avec leurs quatre enfants reprennent et restaurent le château.

 

Le Château de La Borde en 2017
Le Château de La Borde en 2017